Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/09/2013

François Fillon, entre bourdes et rupture...

François Fillon vient d'accumuler quelques bourdes de "com", à commencer par ses photos de châtelain et de famille "class". Mais là, rien de vraiment "politique".

Ses autres bourdes sont en même temps politiques, très politiques.

 

En voulant reconquérir l'électorat de droite et bien des sympathisants et militants de l'UMP, et en affirmant sa rivalité avec Jean-François Copé comme avec Nicolas Sarkozy (si ce dernier décidait de...), il a franchi la ligne continue, il a du coup recentré Jean-François Copé, ce qui est un comble, il a quitté sa tunique de "séguiniste", c'est à dire de "gaulliste ombrageux", et celle de néo-gaulliste social RPR au sein de l'UMP (il arriverait à me rendre sympathique Alain Juppé !...), et il a totalement avalisé les choix hyper-droitiers du candidat Sarkozy en fin de campagne.

 

À la limite, je serais tenté de dire que Sarkozy, via Peltier et Buisson, est un fossoyeur de l'UMP de Juppé-Raffarin et que messieurs Jean-François Copé d'abord, et maintenant François Fillon en sont les assistants.

 

Quant à la critique de la politique française, je veux dire celle du président actuel, devant le "cher" Vladimir, sans pousser les cris d'orfraies de bien des hiérarques socialistes, je suis tout de même tenté de dire que, là encore, on est loin de la tradition diplomatique qui marquait le fonctionnement de la cinquième République, que l'exécutif en soit de droite ou de gauche...

 

Samedi 21 septembre 2013.