Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/09/2018

Dieudonné, la quenelle, Valls et autres motifs de buzz

Sur le site du Nouvel Observateur, blogs des internautes, la présente note avait pour titre :

Meetings politiques payants ? Souscripteurs captifs ?

Sans préavis, elle a été "virée" par la modération après quatre jours de publication, virée avec ses 27 commentaires "modérés" et deux commentaires rejetés, dont un de l'auteur du blog...

Je n'ai aucune envie de faire de la publicité à Monsieur M'Bala M'Bala, ni de revenir sur tout ce qui peut choquer, scandaliser, heurter, donner envie de gerber... lorsque ce monsieur est "sur scène".

 

dieudonné,antisémitisme actif,caquedrole

(dans Sud-Ouest ce 28 déc. 2013)


Est-ce que les meetings électoraux sont payants ? Est-ce que les meetings politiques sont payants ? Est-ce qu'il faut payer pour aller écouter des politiciens dont les idées, les développements et les objurgations sont ouvertement racistes, ou xénophobes ? Non, assurément.

Généralement, ce sont "les partis" qui règlent les factures des réunions et meetings. Quitte à faire appel à souscription... auquel cas celles et ceux qui paient le font par solidarité avec les idées rendues publiques et les options politiques des partis concernés..

 

Faudrait-il extrapoler ? C'est-à-dire assimiler les spectateurs payants de "l'humoriste" cité plus haut à des souscripteurs partisans ? Auquel cas alors, au nom de la liberté d'expression il ne faut pas interdire ces... meetings, et le ministre de l'intérieur a tort.

 

Quant à la gestuelle... Je me souviens de réunions politiques où se dressaient les poings (tandis que retentissaient les premiers accords de l'Internationale)... Gratos, ces réunions. Là, on nous parle d'une autre gestuelle qui évoque... Brrrrr.

 

Ah... ce sont vraiment des spectacles ? D'humoriste ? Alors, Manuel Valls a raison de vouloir l'interdiction de ces... meetings payants. 

 

dieudonné,antisémitisme actif,caquedroledieudonné,antisémitisme actif,caquedrole

 

Samedi 28 décembre 2013


Petit ajout explicatif...

 

J'ai volontairement choisi le raisonnement par l'absurde en faisant le parallèle meeting politique - spectacle dieudonnesque, l'un public et gratuit, l'autre ouvert au public qui a payé. On l'aura, je l'espère compris...


Mais, je ne suis pas neuneu, ou né de la dernière pluie, pour ne pas savoir qu'il y a des réunions politiques payantes. Dont on ne peut plus dire qu'il s'agisse de meetings publics.

Bien sûr, il y a les réunions avec une pseudo table ronde de personnalités, il y a les repas avec ou autour de telle ou telle personnalité. Généralement milieux friqués et gogos se croyant du coup privilégiés...

Mais la souscription peut effectivement prendre l'aspect d'un meeting public... payant. C'est tout de même le cas envisagé des souscripteurs qui font ce choix.


Le dessin "comment pourrir... ?" --> suite


Discussion chez moi, à l'heure du café. Mon épouse, son fils (51 ans) : "comment un ministre DE GAUCHE peut-il parler d'interdire... ? DE GAUCHE = contre la liberté d'expression ? contre quelles autres libertés ?

- Et toi, tu approuves ? Mais vous êtes devenus réacs au possible. Contre la liberté d'expression, tu réalises ? Mais constatez les paroles en infraction avec la loi et allez en justice, mais n'empêchez pas un artiste, fut-il détestable, de se produire sur scène ! La gauche... mais où on va ?


Sec, le Caque. J'avoue.

 

 

À paraître dans Le Monde :

Le Conseil d’Etat a déjà statué sur l’ordre public.

Le Conseil d’Etat a déjà statué sur les troubles à l’ordre public qu’aurait occasionnés Dieudonné :

le maire d’Orvault (Loire-Atlantique) avait voulu interdire l’un de ses spectacles. Le Conseil a considéré en référé le 26 février 2010 que l’élu n’avait pu étayer «ses allégations» de troubles à l’ordre public, «en dehors d’une référence d’ordre général aux polémiques que certaines positions publiques de cet artiste ont pu susciter». L’interdiction a ainsi constitué «une atteinte grave à la liberté d’expression », «manifestement illégale». La commune a été condamnée à verser 1500 euros à Dieudonné.


Dimanche 29 décembre 2013 (23H20)


Je ne peux m'empêcher de faire ici un petit rappel concernant le racisme et l'antisémitisme, et ce qui caractérise l'antisémitisme, pris dans ma note 

http://sortiedequiescence.blogs.nouvelobs.com/archive/201...


L'antisémitisme n'est pas une forme de racisme, du moins n'est pas un ("simple") racisme. Ce dernier procède de la xénophobie, du mépris de l'autre pour sa culture, de la haine, et aboutit à la ségrégation, voire au meurtre. Pour l'historien George Bensoussan, l'antisémitisme est toujours génocidaire, il est nourri par une problématique démonologique. Et de rappeler que si le raciste rêve de dominer... les sous-hommes, l'antisémite rêve d'un monde... sans Juifs. Le premier écarte ou domine ; le second extermine... Le premier voit des défauts présumés à éventuellement corriger, sinon neutraliser par ségrégation ; le second nie l'être lui-même.


Lundi 30 décembre 2013


Opéricien et moi-même ayant fait l'objet du même rejet de commentaires par le mirador (la société née Rossi, chanteur de charme, mettre le prénom), je reproduis ici ma dernière intervention (qui comporte celle d'Opéricien, en lui répondant succinctement) :


Un (long) commentaire d'Opéricien a été rejeté par le mirador, sans qu'en soit signifié le motif. Je vais donc tenter de le recycler ci-dessous.

Auparavant, deux éléments de réponse tout de même. Opéricien : 

-1- Je n'ai pas "assimilé" M'Bala M'Bala à Breivik ; j'ai juste voulu montrer la proximité des gestes. L'un fait sa "quenelle", l'autre démarre son salut presque hitlérien : il va tendre le bras droit mais le poing sera fermé (à la différence des nazis, doigts tendus, paume vers le bas).

-2- Relisez-moi, j'ai bien fait une différence entre le racisme (tout venant) et l'antisémitisme (en utilisant G. Bensoussan). Donc je ne "sanctuarise" rien. Faut-il que j'illustre ? Ce sera quasi désagréable... et volontairement contrasté. Disons que pendant que nous recrutions des balayeurs, des employés de voirie, des manœuvres mal payés, du personnel de service... parmi les Africains, notre pays s'apprêtait à livrer les juifs au bourreau de la "solution finale". Drôle de sanctuarisation pour "des vaches sacrées"...

 

Le commentaire rejeté :

Vous savez comme moi, caque, combien l'amalgame entre réprobation de la politique de colonisation israélienne > antisionisme > anti sémitisme > nazisme > breivikisme est abondamment, pour ne pas dire systématiquement pratiqué.

Ne perdez pas de vue ce genre d'amalgame-là facilite LUI AUSSI des exterminations de masse. Avec la voie d'autant plus libre que ces exterminations-là n'ont jamais été poursuivies en justice.

Pour preuve, ceux qui ont bombardé et incendié des populations civiles par centaines de milliers dans les années 40, en Allemagne comme en France comme en Italie, ont fait grésiller sans l'ombre d'un remords des civils et des réfugiés dès lors que l'autorité bombardante s'accommodait, sous prétexte qu'un vote démocratique avait porté Hitler au pouvoir en 1933, d'assimiler toute une population aux tortionnaires nazis déshumanisés à cause de leur antisémitisme. 

Pour preuve aussi, nombre d'appelés qui ont fourraillé les bleds, femmes et enfants compris, au lance-flammes, étaient persuadés de 'pacifier' la région de ses fellags, s'en prenant à des populations déshumanisées en foule au prétexte que des gorges avaient été tranchées par quelques-uns d'entre eux.

Cela explique pourquoi je n'adhère pas aussi volontiers que vous aux raccourcis auxquels vous recourez. 

J'estime que D M'Bala M'Bala n'est pas davantage assimilable à A Breivik que vous n'êtes assimilable à M Aussaresses sous le prétexte que vous auriez été l'un comme l'autre au garde-à-vous en entendant le même clairon.

La quenelle est un geste ouvertement obscène est c'est déjà suffisant pour la répudier, y compris par des voies légales.

Estimez-vous indispensable d'induire des circonstances aggravantes à l'obscénité sous prétexte qu'elle serait dirigée contre UNE communauté en particulier ? Qu'une obscénité serait plus obscène et plus coupable en fonction de sa cible présumée ? 

En d'autres termes, jugez-vous opportun de vous engager sur la pente glissante d'une différenciation de droits entre les différentes communautés susceptibles de s'estimer insultées par un geste outrageant ? C'est pourtant bien vers cela que ces polémiques visqueuses nous aiguillent. 

Soutenez-vous l'émergence d'une caste sanctuarisée par sa naissance et son ascendance ? Tenez-vous à paver la voie à l'instauration de brahmanes en pleine république égalitaire ? Si c'est ça la pente, ne doutez pas qu'on aura aussi droit aux intouchables et aux vaches sacrées.