Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/09/2013

Nous ne sommes pas obligés de cumuler pour être proches du terrain.

Bon, m'sieurs-dames, ça fait du bien de s'éloigner un peu de la blogo. Si, si !

 

Hier samedi, je suis descendu vers le Marsan par la lande girondine, plus exactement vers l'Albret landais et les airiaux (ou airials) pour une après-midi avec des historiens et archéologues, ainsi que des érudits et des fans de ce territoire... loin d'être monotone comme d'aucuns parfois le pensent ou le disent après l'avoir traversé à grande vitesse par l'autoroute des camions (A 63 - N 10)...

 


cumul des mandats,sénateurs,jdd,j-p. sueur,albret landais,caquedroleÉvidemment, une note avec moult photos relatera l'escapade sylvestre... ce que je comptais faire ce soir... Mais, m'sieurs-dames, j'ai préféré consacrer ma soirée au canapé et à la télévision... eh oui ! En Slovénie nous étions... Avec Boris Diaw, l'homme de l'agglomération bordelaise qui, outre le club qu'il manage plus ou moins, s'occupe chaque été de faire aimer le sport, et évidemment le basket-ball, à des dizaines de drôles (à Paris on dirait mômes, ailleurs... gamins ; ici les gonzes disent drôles), Nicolas Batum, Tony Parker et cette magnifique équipe de France de basket... devenue ce soir championne d'Europe.

 

Voilà. Mais, comme à midi j'étais sur un airial, modeste mais accueillant, avec des amies et amis, et que nous avons parlé de diverses choses... et de politique, et par exemple du non-cumul des mandats et du vote du Sénat, du vote de sénateurs socialistes, de l'abstention de sénateurs socialistes... mais aussi du vote courageux et minoritaire de quelques sénateurs socialistes dont un que nous connaissons assez bien, et que nous avons surtout débattu de cet argument maintes fois développé par ces messieurs (et dames ?), par exemple par "Rebs", le président du groupe socialiste au Sénat et maire de Dijon, que cette assemblée issue des territoires nécessite que ses élus aient une responsabilité exécutive de terrain [très longue phrase, avez-vous noté ?]... j'ai été évidemment intéressé par le point de vue de Jean-Pierre Sueur, sénateur socialiste, développé dans le JDD de ce dimanche [ouf !... fin de phrase].

 

Cliquez sur l'image pour agrandir et lire ce texte, qui démonte les arguments de monsieur Rebsamen et de bien d'autres.

 

Dimanche 22 septembre 2013 (l'automne) 23H30

21/09/2013

François Fillon, entre bourdes et rupture...

François Fillon vient d'accumuler quelques bourdes de "com", à commencer par ses photos de châtelain et de famille "class". Mais là, rien de vraiment "politique".

Ses autres bourdes sont en même temps politiques, très politiques.

 

En voulant reconquérir l'électorat de droite et bien des sympathisants et militants de l'UMP, et en affirmant sa rivalité avec Jean-François Copé comme avec Nicolas Sarkozy (si ce dernier décidait de...), il a franchi la ligne continue, il a du coup recentré Jean-François Copé, ce qui est un comble, il a quitté sa tunique de "séguiniste", c'est à dire de "gaulliste ombrageux", et celle de néo-gaulliste social RPR au sein de l'UMP (il arriverait à me rendre sympathique Alain Juppé !...), et il a totalement avalisé les choix hyper-droitiers du candidat Sarkozy en fin de campagne.

 

À la limite, je serais tenté de dire que Sarkozy, via Peltier et Buisson, est un fossoyeur de l'UMP de Juppé-Raffarin et que messieurs Jean-François Copé d'abord, et maintenant François Fillon en sont les assistants.

 

Quant à la critique de la politique française, je veux dire celle du président actuel, devant le "cher" Vladimir, sans pousser les cris d'orfraies de bien des hiérarques socialistes, je suis tout de même tenté de dire que, là encore, on est loin de la tradition diplomatique qui marquait le fonctionnement de la cinquième République, que l'exécutif en soit de droite ou de gauche...

 

Samedi 21 septembre 2013.

20/09/2013

"Et beaucoup d’Allemands sont surpris de voir leur pays érigé en modèle" dit Julie à Berlin.

Les élections législatives en Allemagne font que l'attention de nombreux observateurs politiques, européens surtout, et que celle de nos media, se focalisent sur ce pays, puissance économique que l'on prend trop souvent, trop facilement, comme modèle d'organisation et de réussite sociales, comme référence socio-économique.


Hier jeudi, le quotidien sud-ouest publiait un article un peu inattendu, recueil d'un témoignage, du moins de l'avis d'une étudiante allemande en sciences politiques, sur le regard que des Européens portent sur son pays et le fait que la société allemande n'est pas ce que bien des Européens du sud, grecs par exemple, imaginent en termes de froideur financière...

 

Mais, ce qui a retenu mon attention, et le titre de l'article s'y prêtait 

« La société allemande sera toujours différente de ses voisins »

Le regard d’une étudiante berlinoise sur son pays, marqué par le passé, surpris d’être un modèle

 

c'est ce paragraphe dans lequel l'étudiante réfute que son pays puisse être un "modèle" pour les Français comme trop souvent une partie de la classe politique en parle en prenant l'économie et la société allemandes comme références :

 

" En France, constate Julie, qui a fait une partie de ses études à Paris, on n’a cessé ces dernières années de faire l’éloge du « modèle allemand » et des réformes du marché du travail Hartz IV, du gouvernement rouge vert de l’ex-chancelier Schröder. « Pourtant, en Allemagne, je vois un sentiment de l’avenir similaire à celui des jeunes Français. Pour nous, rien ne semble sûr. Et beaucoup d’Allemands sont surpris de voir leur pays érigé en modèle. Il y a encore huit ans, tout le monde évoquait le chômage record en Allemagne, la croissance en panne, l’homme malade de l’Europe. Et la situation d’aujourd’hui peut toujours se retourner. » Enfin, la rupture entre riches et pauvres ne cesse de croître, « ce qui est aussi une conséquence des réformes Hartz IV, ce n’est pas un secret », poursuit-elle."

 

 http://www.sudouest.fr/2013/09/19/la-societe-allema...


Lire aussi :

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/allemagne-le-vrai-...

Vendredi 20 septembre 2013, matinée.